La pensée, le concept


La pensée, le concept
 
  La vie se réalise dans les êtres singuliers qui cherchent tout au long de leur existence à coïncider avec la vie, avec ce qu'il y a de plus vivant en eux. La vie est le mouvement qui se particularise dans des formes singulières. Pour devenir effectif, l'individu singulier qui n'est qu'un moment et qu'un lieu cherche à se déterminer, il se réalise dans son contraire, dans l'objectivité qui vise l'universalité et l'éternité. Ainsi, ce qui n'est qu'une pensée tend à devenir un concept. Ce qui sépare le concept de la pensée, c'est le soucis de cohérence inhérent au concept. Le concept est la volonté d'éliminer les divergences et les contradictions. La pensée est confuse, le concept jamais : voila ce que dit notre époque. Cependant, même le concept est une pensée. Mais le concept, c'est la pensée portée par des conditions extérieure au sujet, c'est une pensée en dehors de l'être même du sujet, et qui répond à des conditions objectives, formelles, culturelles et morales. La pensée a une véritable profondeur ontologique, elle est une manifestation empathique de soi avec soi-même, et relève du spirituel. La connaissance est la vérité du concept, elle s'est appliquée à faire de la pensée un processus extérieur à la vérité, tout au plus une insolite manifestation personnelle, une fantaisie et parfois même une folie.
 
-César Valentine-
IMG_2419a