Le Zarathoustra


  Je vis à deux pas d'un joli port où les pointus collés les uns contre les autres ressemblent à une vraie bande de copains, c'est à dire tous différents et tous ensemble. Et puis un jour je suis tombé sur un vieux plan d'un pointu marseillais datant de 1878. C'était pile la date à laquelle Nietzsche quittait son poste à l'université de Bâle. En 1883, il passait par nice et commençait l'écriture de Zarathoustra.

"L'homme est une corde tendue entre la bête et le Surhumain, une corde sur l'abîme. 
Il est dangereux de passer de l'autre côté, dangereux de rester en route, dangereux de regarder en arrière, frisson et arrêt dangereux. Ce qu'il y a de grand dans l'homme, c'est qu'il est un pont et non un but, ce que l'on peut aimer en l'homme, c'est qu'il est un passage et un déclin."

Me vint l'idée qu'il aurait pu voir ce pointu voguer, même y naviguer pour se rendre sur les îles des bienheureux. Et depuis longtemps j'avais dans un coin de la tête ou peut être du coeur, l'envie de réaliser un pointu miniature pour faire comme rentrer la mer chez moi. L'occasion était trop belle. Du carton gauffré pour la charpente, du carton simple pour l'habillage, du fil de cuivre passé sous les roues du tramway pour le cerclage du gouvernail et du mât en bois, et du fil de cuivre soudé pour le panier à poisson. 

  Au moment où j'écris ces lignes j'allume france culture, et étrange hasard, je tombe sur la voix de Brassens. Il est 2h du matin, c'est les rediffusions de la nuit à la radio, une vieille interview où le poète nous raconte ses chansons. Mince, je pose un oeil sur le plan du pointu et lis "Bateau Boeuf, employé à la pêche dans le Golfe du Lion". Le golfe du Lion c'est là-bas qu'on trouve la plage de la corniche où devait reposer Brassens comme il l'a chanté dans "supplique pour être enterré à la plage de Sète", bon il repose finalement à peine plus loin au cimetierre des pauvres, mais toujours à deux pas des flots bleus :

"Trempe dans l'encre bleue du Golfe du Lion

Trempe, trempe ta plume, à mon vieux tabellion
Et de ta plus belle écriture
Note ce qu'il faudra qu'il advint de mon corps
Lorsque mon âme et lui ne seront plus d'accord
Que sur un seul point, la rupture"

Voilà, la boucle est bouclée. Nietzsche, Brassens, la Mer


-César Valentine-

barque carton029
plan barque  provence
plan barque  provence texte
barque carton001
barque carton002
barque carton003
barque carton006
barque carton012
barque carton020
barque carton022
barque carton026
barque carton031
barque carton029