Pourquoi la morale échoue à nous rendre vertueux


Le contrôle de nos passions (au sens philosophique, nous entendons par passion l'ensemble des sentiments qui ont pour spécificité une emprise sur la raison) s'effectue de manière transversale car le régime économique ne nous donne finalement pas de directives directes les concernant, il les excite plutôt, les aliénants à sa volonté.
La stratégie utilisée pour nous aliéner est la manipulation des signes, c'est à dire la mystification de l'ensemble des éléments informants qui constituent notre monde, la transformation de toute signification à des fins marchandes et dominantes. Cette manipulation des signes s'auto-légitime par la totalité des messages, et par la cohérence qui est mise en place dans leur diffusion. Cette totalité et cette cohérence nous force à accorder du crédit à ces nouveaux signes, en effet comment lutter contre ce qui est partout, pire, contre ce qui a de la valeur?
En fait on nous abuse. La passion n'est alors plus un mouvement véritable de soi, mais devient une pantomime à travers laquelle l'homme est l'instrument d'une volonté qui n'est pas la sienne. Ainsi trompé, ses passions l'étouffent, il ne saisit pas leur enjeu ni les questions qu'elles lui posent. En fait cet homme qui souffre en silence sans savoir avec assurance d'où vient son mal tout en pourtant le pressentant, cet homme, on lui procure des moyens mais on lui vole ses fins.

-César Valentine-

Capture d’écran 2017-07-18 à 23.16.13